Pour plus d'informations

Centre Communal d'Action Sociale
Maison des services au Public
Rue Charles Nédelec
Tél. : 04 42 40 65 12
DU lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30

CARSAT (ancienne CRAM)
35 rue George
13386 Marseille Cedex 20
0 821 101 320 ou 3960
Le site de la CARSAT

CICAS (Centre d'information et de coordination de l'action sociale)
141 av. de Prado
13008 Marseille
0 820 200 189
Le site du CICAS

service-public.fr
La retraite : droits et démarches

info-retraite.fr

retraite.cnav.fr
Demander votre relevé de retraite

infoplus-seniors.fr

Le kiosque bleu.fr
Annuaire des séniors

Votre mairie

Cours Landrivon
13110 Port de Bouc
Tél. : 04 42 40 04 04
Fax :
04 42 06 28 92

Horaires d’ouvertures :
du lundi au vendredi
de 8H30 à 12H00
et de 13H30 à 17H30

Contacter la mairie

villes et villages fleuris
pavillon bleu

Imprimer cette page - Recommander cette page à un ami - Générer cette page en PDF

Être accompagné

Préparer sa retraite

Toutes les démarches pour bien préparer votre départ en retraite :

  1. Je demande mon relevé de carrière
    Au moins 2 ans avant votre départ à la retraite.
  2. Je vérifie et je complète mon relevé de carrière
  3. Le cas échéant, je rachète des trimestres
  4. J'estime le montant de ma retraite
  5. Je choisis la date de mon départ
  6. Je demande ma retraite
    Au moins 6 mois avant la date souhaitée de départ en retraite, vous devez déposer une demande de retraite personnelle auprès de votre future caisse de retraite.
  7. Je dépose une demande pour la liquidation de ma retraite complémentaire auprès du CICAS (Centre d'information et de coordination de l'action sociale)

Attention :

Aucune retraite n'est raccordée automatiquement.
Nous vous conseillons de déposer votre demande dans le point d'accueil retraite le plus proche de votre domicile.

Une fois ces démarches effectuées, si vous n'avez pas suffisamment cotisé aux régimes de retraite pour pouvoir bénéficier d'un revenu d'existence, vous pouvez demander l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

L'Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L'ASPA remplace toutes les prestations qui composaient le minimum vieillesse.
Cette allocation est destinée, sous certaines conditions (âge, condition de résidence et de régularité du séjour, ressources) à élever l'ensemble de vos ressources à un montant minimum.

Le demandeur doit avoir atteint l'âge de 65 ans. Cette condition peut être abaissée à 60 ans en cas d'inaptitude reconnue par le médecin-conseil de l'organisme qui verse l'allocation ou si vous êtes bénéficiaire de l'Allocation adulte handicapée (AHH).

Pour en bénéficier, vous devrez remplir un dossier de demande d'ASPA auprès du CCAS.

 L'année de retraite

Vous devez signaler votre changement de situation à la caisse primaire d'assurance maladie.
Vous pouvez bénéficier d'une exonération:

  • Sur vos impôts locaux
  • Sur la redevance audiovisuelle

À tout moment à compter du début de votre retraite

Vous pouvez bénéficier d'une :

  • Aide à domicile
  • Subvention de votre caisse de retraite pour la réalisation de certains travaux de rénovation ou d'adaptation

Si vos revenus sont légèrement supérieurs à l'Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), vous pouvez demander une aide pour une complémentaire santé.

La pension de réversion

C'est une partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l'assuré décédé, qui est reversée, si certaines conditions sont remplies, à son conjoint survivant ou à son (ses) ex-conjoint(s).

Vous avez droit à une retraite de réversion aux conditions suivantes :

  • Vous avez été marié(e) avec la personne décédée (la vie maritale et le PACS ne permettent pas d'obtenir une retraite de réversion),
  • Vous avez au moins 51 ans. Cet âge sera progressivement abaissé à 50 ans à partir du 1er juillet 2009 (puis aucune condition d'âge à partir du 1er janvier 2011),
  • Vous disposez de ressources ne dépassant pas un plafond autorisé.

Haut de page

Lieu unique d'accueil, d'information, de conseil : votre CCAS

Dans le cadre du maintien à domicile ou en établissement, les différentes aides possibles sont :

  • L'Aide sociale aux personnes âgées (Conseil général, caisses de retraite),
  • L'Allocation personnalisée d'autonomie (APA),
  • La Prestation de compensation du handicap (PCH),
  • L'Aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH),
  • Le Chèque emploi service universel (CESU).

L'aide sociale aux personnes âgées :

Le Conseil général

L'aide sociale revêt un caractère subsidiaire. Elle n'intervient que si la mise en oeuvre de ses ressources personnelles, de la solidarité familiale et des régimes de prévoyance ou d'assurance sociale s'avère insuffisante pour permettre au demandeur de faire face à ses besoins.

La gamme des prestations offertes par l'aide sociale aux personnes âgées est diversifiée :

  • L'aide ménagère à domicile,
  • La participation aux frais de repas dans les foyers-restaurants,
  • La participation aux frais de téléassistance,
  • L'hébergement en collectivité.

Pour en bénéficier, vous devrez remplir un dossier de demande auprès du CCAS.

Les caisses de retraite

Peuvent en bénéficier les personnes qui remplissent les conditions suivantes :

  • Âgées d'au moins 65 ans (60 ans en cas d'inaptitude au travail),
  • Ayant besoin d'une aide matérielle en raison de leur état de santé pour accomplir les travaux domestiques de première nécessité, pour permettre de rester à domicile ou dans un foyer logement,
  • Ne relevant pas de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA),
  • Ne relevant pas de l'aide sociale du Conseil général.

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA)

L'APA est une prestation universelle et personnalisée, destinée à prendre en charge les conséquences de la perte d'autonomie de la personne âgée pour accomplir les actes de la vie quotidienne.
Elle est versée par le Conseil général et peut être attribuée à toute personne âgée de 60 ans ou plus, ayant perdu son autonomie et qui réside en France de manière stable et régulière.

L'allocation personnalisée d'autonomie est faite par référence à une grille nationale (grille AGGIR). Le traitement des données recueillies permet de classer les demandeurs en 6 groupes appelés GIR. Seules les personnes classées dans les groupes 1 à 4 peuvent bénéficier de l'APA.

Attention :

Le montant de l'APA diffère en fonction de votre type de résidence (domicile, établissement ou accueil familial).

Pour en bénéficier, vous devrez remplir un dossier de demande auprès du CCAS.

La Prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap apporte à la personne handicapée une réponse appropriée à ses besoins spécifiques, sous la forme de prestations en nature ou en espèces ou de services d'accompagnement à la vie en milieu ordinaire ou en établissement.

Pour celles et ceux qui bénéficiaient de la PCH avant 60 ans, il est possible de faire le choix entre APA et PCH à partir de 60 ans.

La prestation est maintenue pour ceux qui exercent une activité professionnelle au-delà de 60 ans, dans la mesure où leur handicap répond aux différents critères d'attribution de la prestation.

Pour en bénéficier, vous devrez remplir un dossier de demande auprès du CCAS.

L'aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH)

L'ARDH est une dispositif qui permet de bénéficier, sous certaines conditions, d'une série d'aides à domicile, au sortir d'une hospitalisation pour une durée de 2 mois (possibilité de prolonger un mois de plus).

Elle s'adresse aux personnes à partir de 60 ans (ou de 55 ans en cas de perception d'une pension de réversion), relevant du régime général de Sécurité sociale et titulaires d'une pension vieillesse de la CARSAT du sud-est, ayant des besoins temporaires et urgents au sortir d'une hospitalisation (conditions de ressources).

Attention :

La CARSAT du sud-est (ancienne CRAM) ne prend en charge qu'une partie des frais engagés. La demande doit être faite avant la sortie d'hospitalisation.
Tous les établissements d'hospitalisation ne sont pas conventionnés.

Le Chèque emploi service universel (CESU)

Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser les services à la personne, le chèque emploi service universel est en vigueur au 1er janvier 2006.
Le CESU complète et renforce le dispositif existant du chèque emploi service, en offrant la possibilité d'une prise en charge du coût de l'emploi à domicile ou du coût des prestations proposées par les services à domicile.

Haut de page