Retour à la liste
À Gagarine, le forum des métiers aide les jeunes à trouver leur voie

À Gagarine, le forum des métiers aide les jeunes à trouver leur voie

Article publié le

Trouver sa voie et son orientation est une étape décisive dans la vie de chacun.e. À Port de Bouc, les encadrant.e.s de la jeunesse en sont conscient.e.s, ils et elles mettent en place les dispositifs nécessaires pour permettre aux adolescent.e.s et jeunes adultes de trouver un parcours. Nouvel exemple en ce début d’année 2023. Du 16 au 18 janvier, salle Gagarine, dans le cadre de la Cité éducative, la Ville, l’éducation nationale, la Mission locale et Face Sud Provence (un club d’entreprises des Bouches-du-Rhône) ont organisé un forum des métiers dédiés aux collégien.ne.s de 4e et 3edes collèges Paul Éluard et Frédéric Mistral, ainsi qu’aux jeunes de la Mission locale (16-25 ans).

 

De nombreux secteurs réunis

Aux quatre coins de la salle municipale, des représentant.e.s d’entreprises, de lycées et du service publique ont tenu des stands où ils et elles ont informé les curieux.ses et répondu aux questions. Les secteurs que ces dernier.e.s ont pu découvrir sont : les métiers de la route, de l’environnement, du gaz, de l’industrie, de l’animation, du soin, de la petite enfance, de la sécurité nationale, etc. « C’est un parcours découverte », explique Clarisse Tardy, responsable action éducation de Face Sud Provence. « Les jeunes s’entretiennent vingt minutes avec trois entreprises de leur choix. Un peu à la façon d’un job dating. Cela leur permet de découvrir des secteurs, de les amener vers un domaine qui de prime abord ne les aurait peut-être pas intéressés ou de confirmer un début de vocation. »
 
Dès le lundi, le stand de la petite enfance connaît un succès certain. « Ce sont surtout des filles qui viennent, on manque de garçons », regrette Valérie Driver, éducatrice jeunes enfants. « Mais on a eu du monde et beaucoup d’intéressées ! »

 

Des exercices pratiques

À quelques mètres sur leur droite, les sapeurs-pompiers ont proposé des exercices pratiques, tels que des massages cardiaques sur mannequin, en plus de donner des renseignements sur les divers métiers du secteur. Intéressé, Hatim s’exerce sur l’atelier supervisé par une sapeur-pompier. « Avance toi proche du mannequin, bras tendus », lui indique-t-elle.  « Tu appuies avec ton corps et tu comptes [les pressions thoraciques]. » Le jeune se prend au jeu et apprend avec sérieux. « Sur une personne inconsciente, si tu fais ça, tu nous rends un grand service. En attendant qu’on arrive, tu peux sauver une vie », lui explique Patrice Karsher, l’adjudant-chef, co-animateur du stand des soldats du feu.
 
Les lycées Moulin et Mongrand ont participé au rendez-vous. Le proviseur du second cité, Alban Jeannette, apprécie ces moments d’échanges « importants » qui permettent « d’aider à ce que les élèves soient bien orientés, qu’ils sachent bien quelle formation ils et elles s’apprêtent à suivre. »

 

Les élues sur le terrain

Conscientes de l’importance des trois jours, quatre élues sont allées à la rencontre des différent.e.s acteur.trice.s : Monique Malaret (déléguée à l’éducation et petite enfance), Martine Gallina (déléguée à l'insertion, l'emploi et la formation), Martine Muller, (déléguée à l'Education et à la Culture et Nathalie Chorrot-Vassalo, (déléguée à l'Education). « Je suis contente de voir qu’il y ait autant de monde », loue la première. « On a besoin de ces rendez-vous pour aider nos jeunes. L’orientation n’a rien d’évident, elle est pourtant d’une importance capitale. La diversité des secteurs représentés est une excellente chose. »
Ce forum des métiers est une première. À en croire les différents témoignages et les messages laissés par les élèves sur le tableau d’entrée, nul doute qu’il a déjà prouvé son utilité et en appelle d’autres.