Retour à la liste
LES GABIANS, DE LA PRÉSERVATION À LA RÉGULATION

LES GABIANS, DE LA PRÉSERVATION À LA RÉGULATION

Article publié le

Le symbolique « gabian », ou goéland leucophée, qui niche sur notre littoral est classé parmi les espèces protégées par le Code de l’Environnement. Si cette espèce était en voie de disparition il y a de cela quelques années, elle est aujourd’hui très présente à Port de Bouc et génère des dégâts considérables sur la commune.

Afin de réduire les risques pour la sécurité et la santé générés par cette espèce, la Ville de Port de Bouc a donc fait une demande exceptionnelle auprès de la Préfecture des Bouches-du-Rhône et a obtenu le droit de réguler la population des goélands sur la commune.


Cette régulation se fera notamment par le biais de différents dispositifs :

- Perturbations sonores et intentionnelles afin de décourager au maximum la nidification (diffusion de cris de détresse de Goélands) combinés parfois à des tirs de fusées aviaires sifflantes pour disperser les nuées et redonner de la crainte de l’oiseau envers l’humain.

- Démantèlement des ébauches de nids et pose d’entraves à la nidification non-vulnérantes sur les bâtiments communaux.

- Démantèlement des nids ne présentant pas de ponte.

- Stérilisation avant le 30 avril des nids présentant une ponte via une solution à l’huile ou une aspersion.

Ces actions sont conduites par une entreprise mandatée par la Préfecture des Bouches-du-Rhône.

L'effarouchement et la destruction d'ébauches de nids sans oeufs se fera sans quota. Par contre pour la destruction des oeufs par stérilisation, ce quota sera de 200 stérilisations maximum pour la période de validité du présent acte.

Un bilan et un diagnostic seront opérés auprès de la commune, par des organismes de défense et de protection animale ainsi que par la Préfecture, afin de s’assurer du respect des règles et contraintes de régulation évoquées.