Éducation populaire

Une ville qui veut défendre l’éducation et la formation.

À Port de Bouc on veut le meilleur pour nos enfants.

Cela suppose de :
• Poursuivre la bataille pour le lycée d’enseignement général au sein d’un lycée polyvalent
• Agir pour pouvoir développer une cité des savoirs répondant aux enjeux de diversification des offres de formation et d’accueil logistique adapté aux besoins des lycéens et des étudiants. Cette bataille est engagée auprès de l’Etat dans le cadre du NPNRU.
• Construire très prochainement le nouveau collège à proximité du complexe sportif Jean-Christophe Unia   avec le Conseil départemental
• Réaménager le service municipal des Affaires scolaires pour un meilleur accueil  et maintenir les travaux réguliers dans les écoles et toutes
les structures d’éducation populaire.

Zoom sur la petite enfance

En concertation avec les parents, la Ville a choisi de favoriser les dispositifs d’accompagnement des écoliers tout au long de leurs parcours scolaires.  En obtenant sur dossier des financements de la Direction départementales des Territoires et de la Mer,  la Ville a pu renforcer des dispositifs d’apprentissage des savoirs. Educatifs et ludiques, ils sont gratuits pour les familles.
 
- Éveil musical dès la crèche
- Clubs coup de pouce pour mieux maitriser la langue, les mathématiques, l’écriture
- CP à 12 élèves
- Activités culturelles et sportives entre midi et deux
- Retour à l’étude surveillée en classe et aide aux devoirs dans les centres sociaux
- Pose de tableaux interactifs dans toutes les écoles communales
- Apprentissage de la natation en piscine
- Dispositif d’écoute et de soutien à la parentalité
- Lutte contre les dangers d’Internet
- Création de classes urbaines
- Écoles , collèges, lycées, Chaque classe peut bénéficier d’interventions avec toutes les structures culturelles municipales : Apprentissage du Théatre, des Arts plastiques, de la musique, du cinéma, de la lecture/écriture...
- Apprentissage de la voile à la base nautique municipale.       
 
Ici, le transport reste gratuit : Si La Métropole a imposé aux familles de payer 60 euros par élèves ayant recours aux transports scolaires, la Ville de Port de Bouc a refusé ce commandement et décider de prendre ces frais à sa charge.